(Demi) Tour des Annapurna

Arrivé sous la pluie à Bessi Sahar, il fait beau le lendemain, je m’attrape d’ailleurs un coup de soleil au bras…

Je vois un peu au loin un sommet, Manaslu?

Arrivé vers Bulhbulhe, premier pont suspendu, pas rassuré avec mon vertige, je ne m’y habituerais pas. Je m’arrête déjeuner à l’entrée de Ngadi et finalement resterais la nuit. Ca s’enchaîne dans des paysages magnifiques mais ne pas trop regarder par terre… plastique (et autres emballages), c’est vraiment pas fantastique.

Puis d’un coup, à la faveur d’une sacré montée et d’un virage, je laisse derrière moi les rizières en terrasse pour la montagne plus abrupte, vers 2000 mètres.

Il y a très peu de randonneurs, c’est une semaine de jour férié et de fêtes au Népal, ceci explique peut-être cela, j’aurai la chance de ne pas être embêter dans les guest house.

Les superbe vue sur les sommets s’enchaîne, magnifique. C’est une suite de petit plateau, tous différents, montée étape par étape. Cela se passe bien, aucun mot de tête, je monte assez vite, nuit à 3000, 3600, 3500 à Manang, 3700 à Khangsar, mais là, après une journée assez intense, je redescend car manque de motivation pour aller plus haut… pas très grave, cela me fera faire un peu de 4×4 pour redescendre, ca fait très longtemps.