Ou je vais essayer de voir des rhinocéros dans le parc national de Chitwan à Sauraha.

Bon, c’est très touristique, pas qu’occidentaux d’ailleurs au contraire même. Et toujours bruyant et poussiéreux. 

 

Arrivé sous la pluie à Bessi Sahar, il fait beau le lendemain, je m’attrape d’ailleurs un coup de soleil au bras…

Je vois un peu au loin un sommet, Manaslu?

Arrivé vers Bulhbulhe, premier pont suspendu, pas rassuré avec mon vertige, je ne m’y habituerais pas. Je m’arrête déjeuner à l’entrée de Ngadi et finalement resterais la nuit. Ca s’enchaîne dans des paysages magnifiques mais ne pas trop regarder par terre… plastique (et autres emballages), c’est vraiment pas fantastique.

Puis d’un coup, à la faveur d’une sacré montée et d’un virage, je laisse derrière moi les rizières en terrasse pour la montagne plus abrupte, vers 2000 mètres.

Il y a très peu de randonneurs, c’est une semaine de jour férié et de fêtes au Népal, ceci explique peut-être cela, j’aurai la chance de ne pas être embêter dans les guest house.

Les superbe vue sur les sommets s’enchaîne, magnifique. C’est une suite de petit plateau, tous différents, montée étape par étape. Cela se passe bien, aucun mot de tête, je monte assez vite, nuit à 3000, 3600, 3500 à Manang, 3700 à Khangsar, mais là, après une journée assez intense, je redescend car manque de motivation pour aller plus haut… pas très grave, cela me fera faire un peu de 4×4 pour redescendre, ca fait très longtemps.

Le grand Veymont, j’ai flippé pour la monter, presque à flan de falaise, fallait pas regardé en bas… descente un peu plus tranquille (un peu seulement…). C’est beau en haut mais quand même soulager de revenir plus bas! Dire que j’ai faillis ne pas le faire.

de 80km environ en 2 jours… ça use.

Départ de Villars de Lans, puis direction Corrençon pour la traversée des Haut plateaux, je devais faire le Grand Veymont mais comme je suis partie un peu trop tard et qu’il me restait pas mal de kms à faire avant la nuit, je trace, ce sera pour une prochaine sortie. J’arrive au sud du PNR (parc naturel régional), la cabane de Pré Peyret, pour camper, demain il faut faire le retour. L’eau n’est pas très abondante, il y a une seule petite source, 1L / 5 minutes… Départ tôt le lendemain, usant, je pensais prendre un bus pour finir Corrençon-Villard mais il n’y en a pas, je finis les 8kms environ sur les rotules… départ 7h30 environ, arrivé 12h plus tard!

Retour à la combe de Chaulange, puis Pas de la Balme et tête des chaudières, petite promenade au bord d’un ruisseau, par temps de canicule ça rafraîchi, encore le vallon de la Fauge, il est vraiment sympa et Méaudre, à pied…

Cette fois c’est le Moucherotte, départ Villard puis 14km environ aller… faudra faire le retour, 28km dans la journée, je n’aime pas prendre la voiture pour aller faire une rando, alors je marche.

Bon il faut dire que ce n’est pas trop difficile tout de même, cela grimpe mais c’est n’est pas trop raide.

Ciel un peu voilée, je ne verrais pas le Mont Blanc…