Ou je vais essayer de voir des rhinocéros dans le parc national de Chitwan à Sauraha.

Bon, c’est très touristique, pas qu’occidentaux d’ailleurs au contraire même. Et toujours bruyant et poussiéreux. 

 

Pour Annapurna Base Camp.

Je devais faire ce trek, j’ai donc pris un bus local pour aller à Birethanti, environ 3h de trajet, arrivé là-bas, checkpoint ACA, mon TIMS et permis ne sont plus valable, j’ai quitté le parc national à Besisahar… et je ne peux donc plus y rentrer! Il est pourtant encore ‘valable’ 2 semaines. Je suis dépité et un peu énervé! Je remonte vers Nayapul, pas très loin pour un retour à Pokhara, c’est décidé je ne reste pas plus longtemps, je fais le Chitwan NP pour essayer de voir des rhinocéros puis la vallée de Kathmandu et direction la Thailand…

Au petit matin, en attendant le bus pour le Chitwan, voilà ce que j’ai loupé, de plus près bien sûre.

Après la redescente de 7h en 4×4 indien, enchainement de 2h de minibus et 2h de voiture privée (avec 2 allemands du 4×4), j’arrive enfin à Pokhara ou il pleut un peu. La ville est bien plus tranquille que Katmandu mais aussi bourré de touriste (locaux et étrangers, c’est encore les vacances pour certains népalais).

J’y reste 3 jours, le premier, avec les compatriotes allemands, montée au temple pour une vue sur le lac et la ville, mais pas les montagnes, trop nuageux, on croise des petits singes en chemin.

Le 2nd glandouille le matin puis grimpette sévère pour un point de vue opposé à celui d’hier sur la ville, je pensais voir la chaîne des Annapurna, raté. 3e jour, glandouille presque totale, juste un tour dans la ville non touristique, sympa à faire.

Arrivé sous la pluie à Bessi Sahar, il fait beau le lendemain, je m’attrape d’ailleurs un coup de soleil au bras…

Je vois un peu au loin un sommet, Manaslu?

Arrivé vers Bulhbulhe, premier pont suspendu, pas rassuré avec mon vertige, je ne m’y habituerais pas. Je m’arrête déjeuner à l’entrée de Ngadi et finalement resterais la nuit. Ca s’enchaîne dans des paysages magnifiques mais ne pas trop regarder par terre… plastique (et autres emballages), c’est vraiment pas fantastique.

Puis d’un coup, à la faveur d’une sacré montée et d’un virage, je laisse derrière moi les rizières en terrasse pour la montagne plus abrupte, vers 2000 mètres.

Il y a très peu de randonneurs, c’est une semaine de jour férié et de fêtes au Népal, ceci explique peut-être cela, j’aurai la chance de ne pas être embêter dans les guest house.

Les superbe vue sur les sommets s’enchaîne, magnifique. C’est une suite de petit plateau, tous différents, montée étape par étape. Cela se passe bien, aucun mot de tête, je monte assez vite, nuit à 3000, 3600, 3500 à Manang, 3700 à Khangsar, mais là, après une journée assez intense, je redescend car manque de motivation pour aller plus haut… pas très grave, cela me fera faire un peu de 4×4 pour redescendre, ca fait très longtemps.

C’est jour de grève ce 9 octobre… Après une nuit à Bordeaux chez ma soeur, pas de soucis pour monter à Paris, tant mieux, je rejoins Stéphane pour un déjeuner.

Puis Olivier à 20 minutes pour un café, quelques courses au Vieux Campeur et direction l’aéroport. Air India, j’ai un peu peur en arrivant… la queue est extrêmement longue mais ca ira finalement, 1h pour s’enregistrer puis passer la sécurité, la douane et c’est presque fini, dernier petit achat et embarquement. Décollage, film, dîner avec un dessert bizarre, re-film, impossible de dormir amors re-film et on arrive. 3h d’attente à Dheli avec 1h30 pour passer la sécurité! Jamais vu ça. Et hop vol suivant, et voilà, Kathmandu…

Je loge chez l’habitant, c’est rustique… petit tour à Thamel, le quartier à touriste ou il y a tout et rien a acheté. Puis le lendemain, après une longue grasse mat, je vais chercher mes permis trek et parc national. Je me renseigne pour les bus vers Besisahar, tous plein ou presque pour samedi, ca risque d’être difficile, il y a des jours fériés la semaine prochaine, tous le monde quitte la capitale ce samedi, je vais donc partir demain vendredi, de toute façon je ne suis vraiment pas fan de cette ville.